« La flèche est entièrement construite en bois de chêne de Champagne » selon Viollet-Le-Duc en 1860.

On essaye de nous faire croire que la flèche était en pin ou en sapin afin d’expliquer cet embrasement si rapide…

En fait, selon son concepteur, M. Viollet-Le-Duc, il n’en est rien :
« La nouvelle flèche de Notre-Dame de Paris repose entièrement sur les quatre piliers du transept […].
Elle est entièrement construite en bois de chêne de Chamapgne, dont quelques brins n’ont pas moins de quinze mètres de longueur ».

Source : Viollet-Le-Duc, Gazette des beaux-arts : courrier européen de l’art et de la curiosité, avril 1860, éd. Gazette des beaux-arts (Paris), p. 37.
https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k203070m/f39.item

Restauration de Notre-Dame de Paris. Flèche en plomb et cuivre martelé, commencée par Durand, achevée par Monduit et Béchet. Durand Frère contre-maître. Photographie positive sur papier albuminé d’après le négatif sur verre montée sur carton. Photographie de Charles Marville (1813-1879), 1863. Bibliothèque historique de la Ville de Paris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s